,
Léopold Plomteux, 1995

Composition

Huile sur toile
200 × 170 cm

Formes et couleurs des œuvres de ce peintre dégagent une vitalité tout à la fois joyeuse et profondément grave. Un tourbillon de couleurs résolues s’offre au regard, dont la densité n’évoque nullement un chaos menaçant, mais plutôt un assemblage de formes individuelles. Des formes qui ne se repoussent pas mutuellement, pas plus qu’elles n’adoptent une orientation commune en vertu d’un schéma d’organisation donné. Elles matérialisent au contraire un ancrage et épousent des courants sous-jacents variés. Peut-être notre œil est-il ici indirectement confronté à la représentation d’une démocratie détendue, au sein de laquelle des courants (ou flux) majeurs opèrent certes en modifiant la structure, mais où les spécificités des différents éléments en présence influencent aussi le devenir de l’ensemble.

Après des œuvres réalistes, l’artiste passera à l’abstraction géométrique, puis développera peu à peu ce type de structure étonnamment libre qui est devenu sa signature. Il a exploré et décliné ce modèle de manière de plus en plus fine au cours des dernières décennies.

(Dirk Tölke, version réviséé)