,
Thomas Brenner, 2000

Seestück II

Photographie couleur
48 × 60 cm

Dans la photographie Seestück II (See peut désigner aussi bien la mer qu’un lac), prise au lac de Silz, dans la région de la Route-du-Vin-du-Sud (Rhénanie-Palatinat), se déploie un récit aussi théâtral que complexe, qui provoque chez l’observateur un sentiment d’absurdité et, tout à la fois, d’étrange familiarité. Thomas Brenner ne cesse de jouer avec notre perception et avec les associations, souvent inconscientes, que divers médias suscitent en nous. Dans le cas de la photographie, il s’agit sans aucun doute du postulat suivant : ce qui est représenté est nécessairement vrai ou réel. Mais cette prétendue réalité, quelle est-elle exactement ? À quelle place peut-elle bien prétendre encore, à l’heure où les programmes de traitement d’image font partie de notre quotidien ?

Lorsque les images sont porteuses de récits, l’observateur se raconte toujours aussi sa propre histoire. Il intériorise certaines couleurs, certains motifs, les associe à ce qui, à ce moment précis, le préoccupe et provoque en lui des émotions.

(Denise Essig, version révisée)